Ville de Montmagny
Aller directement au contenu
Masquer l'alerte
  • Quai et chutes

La Ville présente ses résultats financiers 2012 et son rapport annuel

25 avril 2013

Lors de la séance duconseil municipal du 22 avril dernier, le maire de Montmagny, M.Jean-Guy Desrosiers, a présenté les résultats de la Ville pour l'exercice financier terminé au 31 décembre 2012.

 Encore cette année, ce dernier est très fier du bilan de l'exercice puisque les revenus de la Ville de Montmagny ont augmenté de 1 290 034 $ par rapport au budget de 17 898 880 $ adopté. Cette hausse, la Ville la doit notamment aux recettes de taxes générées par la construction domiciliaire, mais aussi à son efficacité dans la gestion de ses matières résiduelles.

Les revenus augmentent de 7,2 %...
En 2012, les revenus de la Ville s'élevaient à 19 188 914 $, ce qui est supérieur de 7,2 % aux prévisions 2012 et de 4,7 % aux revenus 2011. Tel que mentionné plus haut, cette augmentation notable est en partie attribuable à l'entrée au rôle foncier de 28 nouvelles constructions résidentielles, ce qui a permis d'engranger près de 223 947 $ de plus. Outre ces nouvelles valeurs foncières, l'inscription aux activités de loisirs (139 300 $), les droits de mutations immobilières (120 776 $) et les intérêts (124 307 $) ont également contribué à cette hausse de revenus.

Toutefois, c'est sans contredit la grande efficacité dont la Ville a fait preuve dans la gestion de ses matières résiduelles, particulièrement de ses collectes sélectives, qui lui a permis d'obtenir une compensation de Recyc-Québec supérieure de 250 362 $ au montant anticipé. Comme les coûts d'enfouissement avaient augmenté de 20 % l'an dernier, ce surplus permettra de répartir cette hausse afin d'en atténuer l'impact sur le compte de taxes des contribuables. 

... Et les dépenses de seulement 2,1 %
De leur côté, les dépenses de fonctionnement ont également augmenté, mais seulement de 2,1 % comparativement à 5,34 % l'an passé. Elles s'élèvent donc à 15 827 330 $, dépassant de 328 390 $ les prévisions budgétaires pour l'année 2012. C'est principalement à trois évènements difficiles à prévoir que l'on attribue cet excédent de dépenses.

Parmi ces évènements, le référendum municipal du 2 décembre dernier en lien avec le projet de bibliothèque municipale a à lui seul coûté 92 856 $. Quant à elles, les diverses opérations de déneigement occasionnées par les caprices de dame Nature ont coûté 116 608 $ de plus que le montant budgété. La réparation de routes rurales a aussi excédé les prévisions établies de 143 101 $, ce qui peut sans doute être encore attribuée au passage de la tempête tropicale Irene, à la fin de l'été 2011.

Au final, les opérations de l'année 2012 se sont donc soldées par un excédent des recettes sur les dépenses de fonctionnement de 1 347 791 $ (753 217 $ en 2011). Cette marge de 7 %, qui est bien acceptable pour une municipalité de notre gabarit, permettra de créer de nouvelles réserves en fonction des besoins futurs.

Faits saillants 2012
Parmi les autres faits saillants de l'année qui ont eu des impacts directs sur l'exercice financier, la première année d'application des nouvelles modalités de paiement de taxes est digne de mention.

Les nouvelles modalités instaurées, qui donnent la possibilité aux contribuables de payer leurs taxes foncières en quatre versements (un de plus qu'avant et versements mieux répartis dans le temps) ou d'obtenir un escompte de 1,5 % si le paiement est effectué en totalité à la première échéance, ont fait en sorte que 2 038 546 $ ont été perçus d'avance sur les échéances 2, 3 et 4. Tout le monde y gagne avec cette nouvelle façon de faire puisque les citoyens ont un plus long laps de temps pour acquitter leur compte tandis que la Ville s'évite d'avoir à emprunter en début d'année grâce aux sommes perçues d'avance.

En 2012, 5 204 219 $ ont été investis en travaux d'immobilisations. Parmi les projets réalisés, la réfection du réservoir d'eau potable de la 10e Rue a coûté à lui seul 1 040 000 $, mais a été entièrement financé par le retour de la taxe sur l'essence. Mentionnons également la construction du marché public du centre-ville, le réaménagement de l'intersection de l'avenue du Sault, de la rue du Manoir et du boulevard Taché Est, la réfection du chemin du Golf et le réaménagement du boulevard Taché par l'installation de bacs à fleurs en béton pour délimiter les entrées charretières. Soulignons d'ailleurs que ces dépenses n'ont pas été simplement additionnées à la dette puisqu'elles ont majoritairement été financées par d'autres sources.

« Je suis extrêmement satisfait des résultats de l'exercice financier 2012 qui témoignent que la Ville est en excellente santé financière. Je suis particulièrement fier du fait que même si 5,2 millions $ ont été investis en travaux d'immobilisations, la dette ne représente que 11,9 % des dépenses totales de l'année, ce qui est excellent si l'on se compare aux autres municipalités de notre taille dont la dette moyenne représente 12,3 % de leurs dépenses. Encore une fois, ces résultats démontrent que nous avons géré rigoureusement et efficacement les finances publiques et que, grâce aux surplus accumulés, nous sommes en mesure de faire face à toutes éventualités. Félicitations à mes collègues duconseil municipal età tous les employés! », de conclure M. Desrosiers.

Pour connaître les réalisations 2012 de la Ville de Montmagny, la population est invitée à lire le rapport annuel 2012.

« Retour

Abonnez-vous à nos infolettres

Suivez-nous sur

Ville de Montmagny
143, rue St-Jean-Baptiste Est
Montmagny, Québec, Canada
G5V 1K4
Téléphone : 418 248-3361
Télécopieur : 418 248-0923
Courriel :

Imprimé le : 19 octobre 2017