Ville de Montmagny
Aller directement au contenu
Masquer l'alerte
  • Quai et chutes

Le dynamisme économique permet à la Ville de limiter la hausse du taux de la taxe foncière à 1,9%

16 décembre 2015

Le 14 décembre dernier, lors de la séance du conseil municipal, le maire de Montmagny, M. Jean-Guy Desrosiers, a présenté les prévisions budgétaires de l'exercice financier 2016 de la Ville de Montmagny, un budget global de 19 804 640 $ qui est supérieur de 2,8 % au précédent. Contrairement à l'an dernier, il ne sera pas possible pour la Ville de répéter le « beau risque » qu'elle avait pris en gelant les taxes foncières et le coût des services tarifés.

Toutefois, grâce à sa gestion rigoureuse, elle a réussi à limiter la hausse de ses dépenses à 2,1 %, ce qui est digne de mention lorsque l'on sait que les changements dictés en 2013 et 2014 par le gouvernement du Québec exercent toujours une forte pression sur les finances magnymontoises et que plusieurs dépenses sont incompressibles. Par conséquent, le taux de base de la taxe foncière augmentera de 1,9 % en 2016.

« Pour 2016, j'aurais évidemment préféré être en mesure de vous annoncer un nouveau gel, mais dans le contexte actuel, cela aurait été irresponsable. Malgré tout, je suis bien heureux que notre dynamisme économique nous ait permis de boucler l'année 2015 de belle façon et de limiter en deçà de 2 % l'augmentation du taux de base de la taxe foncière 2016. J'espère d'ailleurs que la vitalité économique sera également au rendez-vous l'an prochain puisque pour présenter un budget équilibré, nous avons dû aller chercher 225 000 $ dans notre surplus. Et comme ces fameux surplus de fin d'année sont de plus en plus maigres, nous ne pourrons toujours nous y fier », d'expliquer M. Desrosiers.

Facteurs d'influence
Plusieurs éléments ont dû être pris en considération lors de l'élaboration du budget 2016, notamment le nouveau rôle d'évaluation foncière 2016-2017-2018 qui a été déposé cet automne. En effet, ce dernier fait en sorte que la valeur moyenne d'une résidence familiale est passée de 154 620 $ en 2015 à 168 520 $ en 2016, ce qui représente une augmentation de 8,99 %. Pour atténuer l'impact sur l'avis d'imposition, la Ville a apporté des ajustements à ses taux. Le compte de taxes d'une résidence familiale moyenne n'augmentera donc que de 1,4 %, soit d'environ 34 $.

Plusieurs dépenses incompressibles ont également eu des impacts majeurs sur les dépenses de fonctionnement de l'organisation. À elle seule, la quote-part versée à la MRC a augmenté de 65 300 $ à titre d'exemple. À cela s'ajoutent notamment les hausses de 15 000 $ nécessaires pour assurer la gestion des animaux errants et de 90 000 $ pour la gestion des matières résiduelles.

L'année 2016 en bref
Comme par le passé, la Ville maintiendra le principe selon lequel les services tarifés doivent s'autofinancer en se basant sur le concept « utilisateurs-payeurs », c'est-à-dire que ce sont les gens qui utilisent un service spécifique qui doivent en défrayer le coût. En 2016, la plupart des services qui font l'objet d'une tarification ne subiront aucune augmentation. Seuls les tarifs pour l'eau et les égouts augmenteront respectivement de 1,5 % et de 2,5 %, ce qui représente une hausse de 4 $ et de 6,71 $ pour une résidence moyenne.

Les possibilités de bénéficier d'un escompte de 1,5 % en s'acquittant du paiement complet du compte de taxes à la première échéance ou de l'échelonner en quatre versements seront toujours offertes en 2016. Les dates des paiements demeureront les 1er mars, 1er mai, 1er septembre et 1er novembre.

En ce qui a trait aux divers programmes d'aide fiscale, ils seront maintenus. En effet, les incitatifs à la construction résidentielle et la bonification pour l'ajout ou la construction d'unités de logements de 4 ½ pièces et de 5 ½ pièces seront toujours en vigueur en 2016 tout comme le programme d'aide à la rénovation destiné aux nouveaux acquéreurs de maisons de plus de 50 ans. Sur les plans commercial et industriel, les incitatifs financiers seront également reconduits en 2016 et un nouveau programme d'aide financière pour la mise à niveau des installations sanitaires du secteur rural verra le jour. Pour obtenir plus d'information sur ces programmes, il suffit de visiter le ville.montmagny.qc.ca/programmes.

Les projets et les travaux prévus en 2016
Malgré le contexte de rigueur budgétaire, plusieurs travaux figurent à l'agenda de la Ville de Montmagny. On compte notamment  prolonger la bande piétonne et cyclable sur le boulevard Taché Est, débuter les travaux de réaménagement de l'ancien hôtel de ville, effectuer une réfection majeure de la chaussée dans les secteurs urbain et rural et procéder à l'éclairage des chutes et d'autres aménagements dans les parcs et les espaces verts. Le remplacement de certains véhicules, dont un camion 10 roues et la resurfaceuse de l'aréna, est également au programme.

À cela s'ajoutent la reconstruction d'une portion du chemin du Bras-Saint-Nicolas, la réalisation du plan de drainage du secteur urbain nord-ouest (3e Rue / boulevard Taché / rue Thomas-Morel), la réfection du bassin de la piscine Guylaine-Cloutier, les travaux d'infrastructures des rues du Manoir et du Moulin et divers aménagements à l'aréna. La réalisation de ces derniers projets est toutefois conditionnelle à l'obtention de subventions gouvernementales.

Pour connaître tous les détails entourant les prévisions budgétaires de la Ville de Montmagny, les citoyens sont invités à consulter le Journal municipal de février 2016 qui sera distribué le mercredi 27 janvier prochain dans le Publi-sac.

« Retour

Abonnez-vous à nos infolettres

Suivez-nous sur

Ville de Montmagny
143, rue St-Jean-Baptiste Est
Montmagny, Québec, Canada
G5V 1K4
Téléphone : 418 248-3361
Télécopieur : 418 248-0923
Courriel :

Imprimé le : 20 octobre 2017