LA CHASSE À LA SAUVAGINE

La chasse à la sauvagine est une activité traditionnelle qui s'exerce dans la région de Montmagny depuis des siècles. Cette activité se pratique à l'automne lorsque, par milliers, les oies, les canards, les bernaches (communément appelées « outardes ») et les sarcelles s'arrêtent sur les rives du fleuve Saint-Laurent ou dans les îles environnantes pour s'alimenter pendant leur migration annuelle. La saison de la chasse prend fin lorsque les oiseaux migrateurs quittent les lieux pour se diriger vers le sud où ils hivernent. La chasse à la sauvagine se pratique principalement dans des caches creusées à même le sol sur les battures du fleuve ou sur les terres avoisinantes. Depuis quelques années, elle se pratique aussi sur les terres agricoles de la région où les oies, de plus en plus nombreuses, ont migré pour s'alimenter. Même s'ils disposent aujourd'hui d'équipements et d'accessoires plus sophistiqués qu'autrefois, les résidents de Montmagny utilisent des techniques éprouvées depuis très longtemps pour attirer et chasser les oiseaux migrateurs, perpétuant des savoirs et savoir-faire transmis d'une génération à l'autre.

LE CANOT À GLACE

La navigation en canot à glace est une pratique traditionnelle qui fait partie de la vie des résidents de la région de Montmagny depuis des siècles. Cette activité se pratique dès la formation des glaces sur le fleuve et se termine lorsque celles-ci sont fondues. Elle consiste à naviguer en canot entre les glaces ou à franchir les surfaces gelées en montant sur celles-ci et en faisant glisser le canot sur ces dernières pour ensuite redescendre dans l'eau et poursuivre la navigation en ramant. Les canots et équipements utilisés aujourd'hui sont très différents de ceux d'autrefois, mais les canotiers qui se déplacent avec leur embarcation sur l'eau ou sur les glaces, exécutent les mêmes mouvements que leurs prédécesseurs. La navigation en canot à glace exige une grande connaissance de la navigation, du fleuve, des glaces, des vents et des marées, des savoirs et savoir-faire exceptionnels développés au fil du temps et transmis de génération en génération.


L'ACCORDÉON DIATONIQUE

L'accordéon diatonique fait partie de l'univers des résidents de Montmagny depuis au moins un siècle. Utilisé surtout pour accompagner la danse, ce petit instrument muni d'un soufflet et d'un clavier comportant dix touches, a longtemps fait partie des fêtes familiales et des réjouissances populaires. Même si le nombre d'accordéonistes a diminué au fil du temps, le petit accordéon semblable à celui qu'on retrouvait dans presque toutes les familles de la région au début du XXe siècle est encore utilisé aujourd'hui par quelques musiciens. La plupart d'entre eux sont autodidactes et perpétuent la tradition en interprétant des pièces puisées dans le répertoire musical québécois d'antan ou en adaptant des compositions originales. Dépositaires d'un héritage culturel unique, ils contribuent à la survie de cet instrument venu d'ailleurs qu'on n'entend plus que dans certaines régions du Québec et en Louisiane.

LA FABRICATION ARTISANALE D'ACCORDÉONS

La fabrication artisanale d'accordéons est une pratique qui s'exerce à Montmagny depuis le milieu du XXe siècle. Les artisans établis dans cette ville fabriquent principalement des accordéons diatoniques à une rangée de 10 boutons inspirés des modèles fabriqués industriellement en Allemagne au début du siècle dernier. Ils ont développé leurs propres outils et techniques pour produire des accordéons qui se distinguent au niveau de la sonorité, des registres de jeux ou de l'esthétique. Les accordéons de Montmagny sont fabriqués dans de petits ateliers où travaillent habituellement seulement un ou deux artisans. Chaque instrument est constitué de plusieurs pièces minuscules qui doivent être ajustées avec beaucoup de soins, nécessitant plusieurs heures de travail. La région de Montmagny est reconnue pour la qualité de ses facteurs d'accordéons et elle demeure l'un des rares endroits dans le monde où l'accordéon diatonique à une rangée de 10 boutons est encore fabriqué artisanalement.



LA PÊCHE À MONTMAGNY

La pêche est une activité traditionnelle qui s'exerce à Montmagny et dans les îles environnantes depuis des siècles. Impliquant des pêcheurs commerciaux et sportifs, les activités de pêche y sont diversifiées, tout comme les espèces de poissons qui évoluent dans les eaux du fleuve Saint-Laurent à cet endroit. Même s'il y a eu modernisation des embarcations et des engins de pêche au fil du temps, les résidents de Montmagny utilisent toujours des techniques traditionnelles pour capturer le poisson. Pratiquée principalement en eau peu profonde, du mois de mai au mois de septembre, cette activité exige une bonne connaissance du fleuve, de la navigation et du comportement animal, des savoirs et savoir-faire transmis de génération en génération.