Ville de Montmagny x Options de la carte
Installations sportives
  • Aréna et patinoire
  • Terrains sportifs et locaux récréatifs
  • Piscines
  • Jeux d'eau
  • Marina et rampe de mise à l'eau
Lieux culturels
  • Bibliothèque
  • Musées
  • Salle de spectacle
  • Patrimoine
Parcs et espaces vert
  • Parcs
  • Modules de jeux
  • Circuits et sentiers
  • Pistes cyclables
  • Lieux d'observation
Services publics et municipaux
  • Hôtel de ville
  • Police
  • Service incendie
  • Hôpitaux et cliniques
  • Écoles et centres de la petite enfance
  • Palais de justice
  • Écocentres
  • Jardins communautaires
  • Maisons des jeunes
  • Bureau d'information touristique
  • Campings
Stationnements publics
Bornes électriques
Haltes sanitaires
Travaux et chantiers
Développements résidentiels
Accès rapides

Montmagny dresse son plan d'intervention pour le renouvellement des conduites d'eau potable, d'égouts et des chaussées

Déposé à la fin de l'année 2015, le plan d'intervention pour le renouvellement des conduites d'eau potable, d'égouts et des chaussées élaboré par le Service des travaux publics et des infrastructures de la Ville de Montmagny vient de recevoir l'aval de la Direction des infrastructures du ministère des Affaires municipales et de l'Occupation du territoire. Cette approbation permettra notamment aux travaux d'entretien et de réfection projetés d'être admissibles aux subventions gouvernementales dont certaines peuvent atteindre jusqu'à 100 % du coût des travaux, incluant les honoraires professionnels.

« C'est la première fois qu'une évaluation aussi exhaustive de l'état du réseau d'infrastructures routières et souterraines de la Ville est réalisée. C'est comme si nous avions passé nos routes aux rayons X pour en analyser les conditions dans les moindres détails : de la surface de la chaussée jusqu'à l'état des conduites enfouies dans le sous-sol », d'expliquer M. Louis Létourneau, coordonnateur aux infrastructures à la Ville de Montmagny.

La démarche

Tous les tronçons de route comportant des conduites souterraines ont été identifiés et auscultés à l'aide d'équipements spécialisés. Cela a permis d'évaluer l'état structural et fonctionnel de plus de 65 km de chaussée et de 23 km de conduites d'égouts pluvial et sanitaire. L'examen de l'état des conduites d'eau potable, dont l'accès est plus difficile, a quant à lui été réalisé en fonction de leur année de construction, de leur durée de vie résiduelle et de l'historique des bris survenus par secteur. Les résultats ainsi obtenus ont servi à établir la caractérisation de chacun des segments analysés et à leur attribuer une cote allant d'excellent à très mauvais.

C'est à partir de ces données que le plan d'intervention a été élaboré en tenant compte également des conséquences d'un bris ou encore des perturbations occasionnées par la réalisation de travaux de réfection dans chacun des secteurs identifiés. Des statuts d'intervention allant de la non-intervention à la nécessité de porter une attention immédiate à un segment donné ont ainsi été attribués. Il va sans dire que plusieurs conditions étaient déjà connues du Service des travaux publics et des infrastructures, mais cela a permis de bâtir un solide plan d'action à long terme qui pourra être mis à jour annuellement afin d'assurer une gestion et un entretien efficaces des infrastructures.

 « Grâce au travail assidu de l'équipe du Service des travaux publics et des infrastructures, nous disposons aujourd'hui d'un formidable outil de prévention et de planification des travaux d'entretien et de réfection de notre réseau d'infrastructures. L'expertise de l'équipe attitrée au projet nous a de plus permis de réaliser cette étude entièrement à l'interne et d'aller encore plus en profondeur dans l'analyse des données tout en restant bien en deçà du budget alloué à cette opération », de conclure le maire, M. Jean-Guy Desrosiers.