Ville de Montmagny x Options de la carte
Installations sportives
  • Aréna et patinoire
  • Terrains sportifs et locaux récréatifs
  • Piscines
  • Jeux d'eau
  • Marina et rampe de mise à l'eau
Lieux culturels
  • Bibliothèque
  • Musées
  • Salle de spectacle
  • Patrimoine
Parcs et espaces vert
  • Parcs
  • Modules de jeux
  • Circuits et sentiers
  • Pistes cyclables
  • Lieux d'observation
Services publics et municipaux
  • Hôtel de ville
  • Police
  • Service incendie
  • Hôpitaux et cliniques
  • Écoles et centres de la petite enfance
  • Palais de justice
  • Écocentres
  • Jardins communautaires
  • Maisons des jeunes
  • Bureau d'information touristique
  • Campings
Stationnements publics
Bornes électriques
Haltes sanitaires
Travaux et chantiers
Développements résidentiels
logo-alert

AVIS ET
ALERTES

  • Avis préventif concernant la consommation d'eau potable à Montmagny

    En raison des faibles quantités de précipitations reçues et du niveau des réserves d'eau, la Ville de Montmagny demande aux citoyens de limiter leur consommation d'eau potable aux usages essentiels. L'arrosage des terrains (pelouses, jardins et platebandes), le remplissage des piscines et le lavage des voitures sont donc des gestes à éviter.

     

    Plus de détails ici...

Alerte en vigueur arrow-right
Accès rapides

ENVIRONNEMENT

Cliquez sur les icônes découvrir diverses actions citoyennes et municipales qui visent à protéger et préserver l'environnement

      

 L'EAU 

L'eau est un enjeu vital du 21e siècle. Qu'elle soit utilisée pour la consommation à la maison, l'agriculture, la production d'énergie, les transports ou les loisirs, sa valeur est inestimable. Au Québec, la Stratégie québécoise d'économie d'eau potable s'inscrit dans une perspective de développement durable. Elle contient une série de mesures et d'objectifs adaptés selon les caractéristiques de chaque municipalité qui dispose d'un réseau de distribution d'eau potable.

Tout comme dans plus de 600 municipalités du Québec, la Ville de Montmagny a mis en place diverses actions pour économiser l'eau, contrôler les pertes exercer une gestion durable de la ressource et des actifs municipaux.

GESTES ECO-CITOYENS

  • Comment économiser l'eau à la maison?
    • Ne pas laisser couler l'eau inutilement
    • Prendre des douches plutôt que des bains
    • Privilégier des appareils à faible consommation d'eau répondant à des critères stricts de rendement et d'efficacité
    • Faire fonctionner la laveuse et le lave-vaiselle lorsqu'ils sont pleins
    • Vérifier régulièrement le bon été de la plomberie et agir rapidement en cas de fuite
    • Ne pas jeter de produits toxiques, comme de la peinture, solvants ou autres huiles, dans les sanitaires
  • Comment économiser l'eau à l'extérieur?
    • Arroser le jardin et les fleurs le soir ou tôt le matin
    • Choisir des plantes adaptées au climat qui nécessitent peu d'arrosage
    • Utiliser de l'eau de pluie pour arroser les parterres et les jardins, notamment dirigeant l'eau des gouttières dans un baril récupérateur d'eau de pluie
    • Opter pour des techniques économes en eau comme le goutte-à-goutte, le paillage ou l'herbe coupée lors des fortes chaleurs pour conserver l'humidité du sol
    • Utiliser des engrais naturels
    • Éviter l'utilisation des insecticides
    • Nettoyer la voiture avec un sceau
    • Nettoyer l'entrée asphaltée avec un balai
  • Quels sont les grands coupables de la surconsommation d'eau?

    La toilette
    Changer votre toilette est le premier geste à poser, car celle-ci engloutit près du tiers de votre consommation d'eau journalière. Chaque fois que vous actionnez la chasse, vous envoyez dans les tuyaux jusqu'à 20 litres d'eau - c'est le contenu de certains réservoirs de toilettes installées il y a plus de 20 ans.  Vous économiserez au-delà de 70 % d'eau avec une toilette à débit réduit, équipée d'un réservoir de 3 à 6 litres et d'un système à double chasse, qui permet l'utilisation de débits d'eau différents pour les petits et grands besoins. Une toilette à débit réduit se vend entre 150 et 400 $, selon le modèle et le système d'évacuation. Elle s'installe comme une toilette traditionnelle, mais en cas de bris, elle risque d'être plus difficile à réparer à cause de sa mécanique plus complexe ou de son réservoir, qui peut être encastré dans un mur.

    Pour une évacuation optimale, optez pour un réservoir de 6 litres, particulièrement si la toilette est située au sous-sol, « car elle n'aura alors pas l'aide de la gravité, contrairement à une toilette installée à l'étage », explique André Dupuis, directeur des communications de la Corporation des maîtres mécaniciens en tuyauterie du Québec (CMMTQ). Idem dans une vieille maison, ou lorsque vous ignorez l'état des conduits. « S'ils sont usés ou endommagés, ils peuvent entraver l'évacuation. »

    Faute de budget pour vous procurer une nouvelle toilette, vous pourriez être tenté d'insérer dans le réservoir de la vôtre un objet - une grosse bouteille de plastique par exemple - pour limiter les litres ballotés par votre chasse d'eau. Or, modifier le volume préétabli d'un réservoir peut affecter la qualité de l'évacuation, avertit Yves Lambert, responsable du département de plomberie et enseignant au Centre de formation Vision 20 20 de Victoriaville. André Dupuis ajoute qu'une telle installation peut nuire au mécanisme.

    Votre toilette ne cesse de siffler après que vous avez actionné la chasse d'eau ? Vous voyez un mouvement continuel à la surface de l'eau ? Il est probable que le clapet du réservoir, qui gère la quantité d'eau qui retourne dans la toilette après la chasse, ne ferme plus adéquatement, ce qui entraîne un gaspillage. Dans un tel cas, « videz le réservoir de la cuvette, soulevez le clapet et nettoyez-le avec un linge sec », conseille André Dupuis. S'il est raide, c'est qu'il a perdu sa flexibilité au fil des ans. Il faut alors le remplacer, idéalement par un clapet conçu par le même fabricant, selon Yves Lambert. Un clapet se vend une dizaine de dollars en quincaillerie.

    La douche
    Vous consacrez probablement un tiers de votre consommation quotidienne d'eau à vous laver. Les Québécois utilisent en moyenne 14 litres en cinq minutes sous la douche. Une pomme de douche à débit réduit peut diminuer votre consommation de plus de 50 %, indiquent plusieurs experts. Pour préserver une bonne pression d'eau, choisissez un modèle avec aération. Une pomme de douche fixe coûte entre 35 et 60 $, alors qu'un modèle sur rail, que l'on peut bouger avec la main, se vend entre 85 et 200 $. Il suffit de visser l'objet sur le tuyau de la douche. Si vous rénovez, sachez que les nouvelles robinetteries sont de plus en plus offertes à débit réduit.

    Les robinets
    Vous pouvez aussi installer facilement un aérateur sur le bec des robinets. Ce dispositif, vendu en quincaillerie entre 5 et 10 $, introduit de l'air dans l'eau qui coule, sans diminuer la pression. Certaines robinetteries sont désormais vendues avec un aérateur intégré. Vérifiez aussi les joints d'étanchéité, même ceux qui scellent les tuyaux sous le lavabo ! « À moins d'être un bricoleur averti, mieux vaut s'adresser à un plombier pour remplacer un joint, car il faut de bons outils et certaines habiletés », explique André Dupuis de la CMMTQ, qui souligne qu'un joint a une durée de vie d'environ 15 ans.

    Les électroménagers
    Certaines laveuses à chargement frontal ont besoin de jusqu'à 50 % moins d'eau pour rendre vos vêtements plus blancs que blancs, car elles les font généralement culbuter dans une petite quantité d'eau. Elles ont aussi des commandes de niveau d'eau selon le type de brassée. Mais attention : laveuse frontale n'égale pas toujours économie d'eau. Cherchez la certification Energy Star : les laveuses à chargement frontal homologuées utilisent de 35 à 50 % moins d'eau, selon Ressources naturelles Canada­. De son côté, votre lave-vaisselle requiert en moyenne 40 litres par cycle de lavage : laver chaudrons et assiettes à la main entraîne une économie d'eau de 60 %, indique Yves Lambert.

    La pression d'eau
    Afin d'assurer la durabilité de votre tuyauterie, installez un régulateur de pression sur l'entrée d'eau principale de votre maison. « Cette mesure est toutefois plus utile en hiver, explique Yves Lambert. En été, la pression est déjà réduite parce que la demande en eau est plus forte. » Le dispositif coûte environ 45 $ et son installation nécessite l'intervention d'un plombier qualifié et licencié, « car ce travail requiert un permis de la Ville et doit être conforme au Code national du bâtiment », souligne André Dupuis, de la CMMTQ.

    Les fuites
    Enfin, surveillez si les tuyaux qui courent dans les murs de votre logis sont en bon état. S'ils fuient, vous verrez des signes : l'humidité peut faire gondoler la peinture ou provoquer l'apparition de points noirs sur les murs ou le plafond (moisissures). « Les fuites sont causées par l'usure normale des conduits, la rouille, une soudure mal faite ou encore le gel, dit André Dupuis. Dès que vous constatez de tels signes, mieux vaut vérifier ce qui se passe avec l'aide d'un plombier. »

    Source: Protégez-vous

 Barils récupérateurs d'eau de pluie 

En dirigeant l'eau des gouttières dans un baril récupérateur d'eau de pluie, on obtient une eau douce de qualité, sans chlore et à température ambiante.

  • En savoir plus

    Où se procurer un baril récupérateur d'eau de pluie?

    • Quincailleries et centres de rénovation

    Comment installer un baril récupérateur d'eau de pluie?

    • Mettre le sol à niveau et le compacter sur une superficie de 60 cm X 60 cm.
    • Installer une base solide (soutenir ± 200 kilos) faite de bois ou de béton d'une épaisseur d'un minimum de 20 cm qui élèvera le baril.
    • Couper la gouttière à 20 cm au‐dessus du baril.
    • Installer deux coudes de 22,5 degrés séparés par une section de 15 cm de gouttière.
    • Mettre le baril en place avec la moustiquaire.
    • Prolonger la sortie du trop‐plein suffisamment loin de la maison pour éviter que l'eau retourne vers le bâtiment (s'assurer que les pentes du terrain éloignent l'eau de la fondation).

    Comment entretenir un baril récupérateur d'eau de pluie?

    • Retirer les débris, les feuilles et aiguilles régulièrement pour ne pas obstruer la moustiquaire.
    • Avant le gel, séparer votre baril du système de gouttière et retournez‐le.
    • Replacer le système de gouttière initial pour la saison hivernale.

ACTIONS MUNICIPALES

 Compteurs d'eau 

Afin d'outiller les propriétaires d'immeubles dans leurs démarches d'économie d'eau, la Ville de Montmagny a procédé à l'installation de compteurs d'eau dans l'ensemble des bâtiments municipaux, industriels, commerciaux et institutionnels de son territoire.

  • En savoir plus

    Qu'est-ce qu'un compteur d'eau?
    C'est un appareil qui mesure et enregistre de façon continue le volume d'eau qui le traverse, c'est-à-dire la consommation d'eau. Le compteur doit être installé à l'entrée d'eau principale du bâtiment, reliée à l'aqueduc. Il existe de nombreux types de compteurs d'eau. C'est toutefois la Ville de Montmagny qui déterminera le modèle approprié.

    À quoi servent les compteurs d'eau?
    Les compteurs d'eau ont plusieurs utilités. Grâce à eux, l'administration municipale pourra :

    • avoir une image plus juste de la consommation d'eau de chaque immeuble
    • mieux localiser les fuites, s'il y a lieu, pour permettre de réduire les pertes coûteuses
    • mieux outiller les propriétaires et leur permettre de prendre des mesures pour éviter le gaspillage
    • facturer plus équitablement la consommation d'eau, toujours selon le principe « utilisateur-payeur »

    Qui est visé par la démarche d'implantation des compteurs d'eau?
    L'ensemble des bâtiments municipaux, industriels et institutionnels du territoire de la Ville de Montmagny est visé par cette démarche. Selon leur secteur d'activité, quelques commerces seront visés par cette mesure ainsi qu' une soixantaine de résidences ciblées aléatoirement.

    Qui va payer pour les compteurs d'eau et leur installation?
    Les compteurs d'eau seront tous achetés par la Ville de Montmagny et fournis à tous les propriétaires d'immeubles ciblés. Toutefois, la responsabilité des frais d'acquisition, d'installation, d'entretien et de remplacement diffèrent d'une catégorie d'immeuble à l'autre.

     Types d'immeublesAchat des compteursInstallation des compteursEntretien des compteursRemplacement des compteurs
    Immeubles municipauxCoûts assumés par la VilleCoûts assumés par la VilleCoûts assumés par la VilleCoûts assumés par la Ville
    InstitutionsCoûts assumés par la VilleCoûts assumés par la VilleCoûts assumés par la VilleCoûts assumés par la Ville
    IndustriesAchetés par la Ville, mais refacturésPar un plombier*, aux frais du propriétaireCoûts assumés par la Ville, sauf en cas de mauvais usageCoûts d'acquisition assumés par la Ville, mais installation aux frais du propriétaire
    CommercesAchetés par la Ville, mais refacturésPar un plombier*, aux frais du propriétaireCoûts assumés par la Ville, sauf en cas de mauvais usageCoûts d'acquisition assumés par la Ville, mais installation aux frais du propriétaire
    RésidencesCoûts assumés par la VilleCoûts assumés par la VilleCoûts assumés par la VilleCoûts assumés par la Ville

    * L'installation des compteurs d'eau doit être effectuée par un plombier, membre en règle de la Corporation des maîtres mécaniciens en tuyauterie du Québec (CMMTQ).

    Qui va installer les compteurs d'eau?
    *L'installation des compteurs d'eau doit être effectuée par un plombier, membre en règle de la Corporation des maîtres mécaniciens en tuyauterie du Québec (CMMTQ).

    Est-ce que le travail doit être vérifié par la Ville?
    Oui, une fois l'installation faite, la Ville de Montmagny ira inspecter l'immeuble pour s'assurer de la conformité des travaux effectués.

    Comment s'effectue la lecture des compteurs?
    Une lecture peut être réalisée sur le compteur lui-même en tout temps, mais les relevés effectués par la Ville le seront à distance. Les compteurs seront munis d'un émetteur-radio intégré permettant la lecture à partir d'un véhicule.

 GESTION DES MATIÈRES RÉSIDUELLES 

Cliquez sur les icônes pour en savoir plus sur les différentes matières résiduelles.

 Compostage domestique 

Le compostage domestique permet d'obtenir un compost naturel pour le jardin et les platebandes. En diminuant la quantité d'ordures ménagères et en évitant le gaspillage des ressources, on réduit l'impact sur l'environnement ainsi que les coûts liés à la cueillette et à l'enfouissemnt des matières résiduelles.

  • En savoir plus

    Comment débuter?

    • Choisir un endroit légèrement ombragé où il y a peu de vent
    • Retourner le sol à l'endroit où le composteur sera installé
    • Couvrir le fond du composteur d'une rangée de petites branches sèches afin de favoriser l'aération, puis couvrir d'une légère couche de terre
    • Maintenir le tas relativement humide, mais pas détrempé. Ajouter un peu d'eau si nécessaire
    • Aérer le tas au besoin, normalement une fois aux 2 semaines

    Que peut-on composter?
    La recette à suivre:
    1/3 de matières vertes
    2/3 de matières brunes

    Matière vertes (HUMIDES)

    De la maison
    - Plantes d'intérieur et leur terre

    Du jardin
    - Gazon fraichement coupé
    - Plantes fraichement coupées
    - Mauvaises herbes (non montées en graines)

    De la cuisine
    - Restes et pelures de fruits et légumes (cuits ou crus)
    - Coquilles d'oeuf

    Matières brunes (SÈCHES)

    De la maison
    - Essuie-tout et serviettes de papier
    - Plumes
    - Papier journal déchiqueté (mais il est préférable de le recycler)
    - Poils et cheveux

    Du jardin
    - Gazon séché
    - Feuilles mortes
    - Plantes mortes et fleurs séchées
    - Petites branches et sciures de bois
    - Terre

    De la cuisine
    - Marc de café (avec le papier filtre)
    - Sachets de thé
    - Pain
    - Pâtes alimentaires
    - Riz
    - Écales de noix et noyaux

    Quelles sont les déchets à éviter?
    - Restes de viande et de poisson
    - Produits laitiers
    - Jus et sauces
    - Huiles de friture ou vidanges
    - Coquilles de fruits de mer
    - Mauvaises herbes montées en graines

 ARBRES | ARBUSTES | EMBELLISSEMENT 

 

 Journée de l'environnement 

La Journée de l'environnement est organisée par le Comité consultatif d'embellissement. Elle vise à promouvoir l'environnement et à inciter les citoyens à intégrer des arbres et des arbustes à leurs platebandes afin d'embellir la ville. Chaque année, il est possible de se procurer des arbres et des arbustes à coût réduits.

 Projet de plantation d'arbres et d'arbustes 

Afin d'embellir la ville sur le plan horticole et inciter la population à faire de même, des projets de plantation d'arbres et d'arbustes sur des artères de la ville où les végétaux se font plus rares sont mis en œuvre.

  • En savoir plus

    Concrètement, les propriétaires des avenues ciblées seront invités à collaborer avec la Ville pour planter des végétaux en façade de leur résidence. Pour seulement environ 25 % du coût réel (inclut les frais d'aménagement), ils peuvent se procurer des arbustes faciles d'entretien et parfaitement adaptées à notre climat afin de fleurir leur propriété.

 Coupes d'arbres et protection des forêts 

  • Règlementation municipale

    Un permis est nécessaire pour couper un arbre lorsque celui-ci est situé dans la cour avant de votre propriété. Cependant, si votre demeure se localise dans une zone patrimoniale, un permis est nécessaire peu importe l'endroit où l'arbre est implanté.

    Consultez la section Permis pour en savoir plus.

  • Règlementation de la MRC de Monymagny

    Tous travaux de récolte et de déboisement en forêts privées sur tout le territoire de la MRC de Montmagny doivent être conformes à la règlementation en regard du règlement relatif à la protection et à la mise en valeur des forêts privées. Informez-vous également au sujet du Programme d'aménagement durable des forêts (PADF).

    Consultez le site Web de la MRC de Montmagny pour en savoir plus.