Ville de Montmagny x Options de la carte
Installations sportives
  • Aréna et patinoire
  • Terrains sportifs et locaux récréatifs
  • Piscines
  • Jeux d'eau
  • Marina et rampe de mise à l'eau
Lieux culturels
  • Bibliothèque
  • Musées
  • Salle de spectacle
  • Patrimoine
Parcs et espaces vert
  • Parcs
  • Modules de jeux
  • Circuits et sentiers
  • Pistes cyclables
  • Lieux d'observation
Services publics et municipaux
  • Hôtel de ville
  • Police
  • Service incendie
  • Hôpitaux et cliniques
  • Écoles et centres de la petite enfance
  • Palais de justice
  • Écocentres
  • Jardins communautaires
  • Maisons des jeunes
  • Bureau d'information touristique
  • Campings
Stationnements publics
Bornes électriques
Haltes sanitaires
Travaux et chantiers
Développements résidentiels
logo-alert

AVIS ET
ALERTES

  • Avis préventif concernant la consommation d'eau potable à Montmagny

    En raison des faibles quantités de précipitations reçues et du niveau des réserves d'eau, la Ville de Montmagny demande aux citoyens de limiter leur consommation d'eau potable aux usages essentiels. L'arrosage des terrains (pelouses, jardins et platebandes), le remplissage des piscines et le lavage des voitures sont donc des gestes à éviter.

     

    Plus de détails ici...

Alerte en vigueur arrow-right
Accès rapides

Inauguration du centre récréatif Clément-Laliberté

À Montmagny, ce n'était pas le choix d'activités qui manquait, mais plutôt les locaux pour s'y adonner. En septembre dernier, ce problème qui perdurait depuis plus de 10 ans a été résolu en bonne partie parla Ville de Montmagny à la suite de la conversion du bâtiment situé au 18, avenue Ste-Brigitte Nord en un centre récréatif fonctionnel. Le 6 juillet dernier, l'édifice qui a été nommé centre récréatif Clément-Laliberté en l'honneur de celui qui a dirigé pendant 26 ans le Service desloisirs de Montmagny avant de s'éteindre subitement le 9 novembre2005, a officiellement été inauguré en présence des membres de la famille.

Une solution attendue
Alors qu'au début du millénaire les cours proposés dans les programmations de loisirs se donnaient à l'ancienne gare, les craintes occasionnées à la suite des déraillements de train ont fait en sorte que le désuet local des scouts et l'ancien hôtel de ville ont successivement été utilisés « en attendant ». Bien que ces solutions étaient loin d'être idéales, elles représentaient les seules alternatives possibles puisque la reconstructioncomplète de l'ancien bâtiment du Festival de l'Oie Blanche coûtait trop chère. L'option d'utiliser les locaux de l'École secondaire Louis-Jacques-Casault à des fins municipales avait elle aussi été envisagée, mais non retenue en raison de l'incompatibilité des horaires.

« Depuis plusieurs années, les usagers étaient parachutés à gauche et à droite à cause du manque de locaux. La situation ne pouvait plus durer, car même si les activités offertes par la Ville étaient très appréciées, le piètre état des locaux dans lesquels nous les tenions soulevait la grogne, tant des usagers que des enseignants. Il fallait donc agir pour satisfaire les participants et être en mesure d'offrir de nouvelles activités. Avec le réaménagement des anciens locaux du Festival, la problématique est pour ainsi dire résolue et nous sommes enfin chez nous, dans nos affaires », de confier fièrement le maire de Montmagny, M.Jean-Guy Desrosiers.

Des locaux adaptés
Les améliorations apportées font en sorte que quatre salles polyvalentes sont disponibles au centre récréatif Clément-Laliberté. Chacune d'elle est dotée d'un grand espace de rangement adapté, ce qui permet d'entreposer tout le matériel nécessaire au même endroit et évite du même coup d'avoir à monter et à démonter continuellement les salles en fonction des cours donnés.

Comme elles sont beaucoup plus vastes, les salles permettent d'accueillir plus de personnes simultanément : le nombre maximal de participants par groupe est passé de 12 à 15 personnes et des cours nécessitant plus d'espace tels les « ateliers bougeotte » ont pu être offerts. Les conditions de création ont également été améliorées pour les artistes puisque des tables conçues sur mesure ont été installées. Ces nouveaux équipements ont d'ailleurs permis de rapatrier les cours de peinture qui se donnaient depuis plusieurs années au Centre d'éducation des adultes.

Que du positif
Après trois sessions dispensées, on peut dire que les lieux sont enfin à la hauteur de la qualité des cours offerts. C'est d'ailleurs ce qui ressort descommentaires recueillis.

« La grandeur des locaux est vraiment idéale pour les ateliers bougeotte. Les enfants ont de l'espace pour bouger et c'est vraiment plaisant de les voir aller. Les nombreuses salles de bain disponibles (4) dotées de tables à langer ainsi que les escaliers recouverts de caoutchouc rendent les lieux pratiques et sécuritaires à la fois », a confié la jeune mère Nadia Nadeau.

L'enseignante de yoga et de divers cours pré et postnatauxGeneviève Talbotabonde dans le même sens : « Lescommentaires que je reçois des participants sont extrêmement positifs. Le nouveau matériel acquis, l'espace, la propreté, la tranquillité, l'accessibilité et les nombreux stationnements disponibles sont grandement appréciés. C'est très motivant de travailler dans des locaux si bien adaptés à nos besoins. »

À propos de Clément Laliberté
Né à Saint-Henri-de-Lévis le 21 décembre 1953, Clément se démarque très jeune par son dynamisme et son leadership. Sportif de talent, il se fait remarquercomme lanceur au niveau régional etcomme attaquant redoutable pour les Sentinelles de Lévis, dans la ligue provinciale senior.

Diplômé de l'Université du Québec à Trois-Rivières en loisir, il agit d'abordcomme stagiaire, puiscomme directeur-adjoint et directeur du Service des loisirs de Montmagny. Il s'installe à Montmagny et devient le père de Pascale, de Jean-Simon, de Camille et de Luc-André. Pendant 26 ans (de 1977 à 2005), il œuvre à mettre en place une équipe de travail, une programmation d'activités ainsi que des plateaux sportifs visant les plus hauts standards de qualité pour les citoyens de Montmagny.

Visionnaire, passionné, honnête et réfléchi, Clément est à l'origine de projets majeurs tels que la rédaction de la première Politique culturelle municipale, l'ouverture du parc récréatif, la tenue du 350e anniversaire de la seigneurie de la Rivière-du-Sud, la création des Arts de la Scène de Montmagny, la transformation de la Maison sir Étienne-Paschal-Taché ainsi que la naissance du projet de bibliothèque municipale. Il s'implique également pendant plusieurs années à titre de président du Festival de l'Oie Blanche.