Ville de Montmagny x Options de la carte
Installations sportives
  • Aréna et patinoire
  • Terrains sportifs et locaux récréatifs
  • Piscines
  • Jeux d'eau
  • Marina et rampe de mise à l'eau
Lieux culturels
  • Bibliothèque
  • Musées
  • Salle de spectacle
  • Patrimoine
Parcs et espaces vert
  • Parcs
  • Modules de jeux
  • Circuits et sentiers
  • Pistes cyclables
  • Lieux d'observation
Services publics et municipaux
  • Hôtel de ville
  • Police
  • Service incendie
  • Hôpitaux et cliniques
  • Écoles et centres de la petite enfance
  • Palais de justice
  • Écocentres
  • Jardins communautaires
  • Maisons des jeunes
  • Bureau d'information touristique
  • Campings
Stationnements publics
Bornes électriques
Haltes sanitaires
Travaux et chantiers
Développements résidentiels
Accès rapides

Coupe nécessaire des érables de Norvège devant le presbytère Saint-Thomas

Plusieurs citoyens s'attristent de la disparition des grands arbres qui ornaient la devanture du presbytère Saint-Thomas. Malades et affaiblis depuis plusieurs années, ils étaient sous surveillance depuis 2017 et représentaient un risque de plus en plus sérieux pour la sécurité des passants et des bâtiments. La Ville a donc dû se résigner à les faire couper. Mais cette absence ne sera pas de longue durée, car ces trois érables de Norvège seront remplacés très prochainement par cinq nouveaux érables de type « Autumn Blaze », un croisement entre l'érable rouge et l'érable argenté dont la croissance rapide aura tôt fait de faire oublier ce vide momentané.

« Nous avons étiré la vie de ces arbres le plus longtemps possible, mais ils étaient devenus dangereux », explique le maire de Montmagny, M. Rémy Langevin. En effet, les deux plus grands érables faisaient l'objet d'une observation régulière depuis quelques années et l'un d'entre eux, constitué de trois troncs, montrait des signes de pourriture en son centre. « Les érables de Norvège sont faits d'un bois dur très cassant, nous ne pouvions pas attendre qu'un accident survienne », d'ajouter le maire.

L'érable de Norvège : une espèce devenue indésirable

Même s'il est triste de perdre des arbres matures de cette taille, les érables de Norvège, une variété originaire d'Europe, sont considérés depuis les années 2000 comme une espèce envahissante dont il faut limiter l'expansion puisqu'on a constaté qu'ils étaient en voie de prendre la place de l'érable à sucre, ce qui aurait comme effet de perturber notre écosystème. La consigne des écologistes nord-américains est donc d'éviter de planter l'érable de Norvège dorénavant et même d'éliminer les arbres existants.

Les nouveaux érables qui remplaceront les disparus présentent un gabarit similaire, un port élancé et un feuillage vert foncé en été. Cette essence est particulièrement recherchée pour ses flamboyantes couleurs d'automne et s'avère un excellent choix d'arbre de rue.

Mentionnons que chaque année, la Ville de Montmagny investit près de 40 000 $ dans la plantation d'arbres, d'arbustes et de plants de toutes sortes. Depuis 2012, elle s'est distinguée en obtenant une cote de quatre fleurons, sur une possibilité de cinq, décernés par La Corporation des Fleurons du Québec, reconnaissant ainsi les efforts d'embellissement horticole remarquables déployés par la Ville de Montmagny pour embellir son territoire.